ACCUEIL > NOUVELLES > JOURNALMETRO.COM

Longue vue sur le court, présenté par Danny Gilmore

Le 26 novembre   |   Natalia Wysocka Métro

Danny Gilmore

Dès jeudi soir, le Sud-Ouest aura une Longue vue sur le court. Danny Gilmore, le porte-parole de ce festival qui en est à sa première édition, assure que ce sera l’événement le plus sympa, chaleureux et intéressant de cette fin de semaine. On aurait du mal à le contredire.

«C’est toujours un plaisir de voir un court métrage avant un long, remarque Danny Gilmore. Je pense qu’il n’y en a pas assez. Ça devrait faire partie de notre culture! De nos mœurs!» Mais avant que cette tradition de «toujours présenter un court avant un long» devienne réalité, l’acteur propose aux mordus de cinéma de faire un tour au festival Longue vue.

Créé par le cinéaste Benoit Desjardins, cet événement «à vocation très inclusive» rassemble une sélection de 46 courts métrages d’ici et d’ailleurs. Dimanche soir, un jury professionnel présidé par le critique de cinéma Michel Coulombe, ainsi que trois jurys du public – un formé d’adolescents, un autre d’adultes et le troisième d’aînés – remettront des prix à leurs œuvres coups de cœur.

En cette ère de Netflix, de plasma et de confort de salon, Gilmore souligne qu’un tel festival est fait pour «sortir de chez nous», «pour aller vivre l’expérience du cinéma sur grand écran en groupe, pour discuter, pour rencontrer les créateurs». Et aussi pour découvrir de nouveaux talents, des signatures inédites. «C’est le fun parce qu’on peut voir que, malgré le jeune âge et malgré le peu de moyens, ces réalisateurs sont réellement des artistes qui ont une démarche», remarque-t-il.

Mais il n’y a pas que des cinéastes de la relève à Longue vue. Le porte-parole lui-même se retrouvera à l’écran samedi soir dans un court signé par un vétéran, à savoir Louis Bélanger. Le film s’intitule Bec de lièvre, a été scénarisé par Gilmore lui-même et est porté par ce dernier ainsi que son amoureuse «dans la vraie vie», Hélène Florent. Au sujet de ce film, Bélanger, sous la direction duquel Gilmore avait joué dans Gaz Bar Blues, aurait dit, de manière très poétique: «On ne fait pas un court métrage. On fait une vue.» Voilà qui résumerait parfaitement l’esprit de ce festival.

Quarante-six films seront présentés dans le cadre de la première édition de Longue vue sur le court. De ce nombre, 24 sont québécois. Parmi eux, Danny Gilmore recommande, entre autres, Mémorable-moi, de Jean-François Asselin, un court présenté vendredi à 19h et à 21h qui, rappelle l’acteur, «a voyagé pas mal» et sur lequel il a «vraiment trippé!»

Rencontres
Parmi les films projetés à Longue vue sur le court, les festivaliers pourront notamment découvrir Bec de lièvre, réalisé par Louis Bélanger et scénarisé par Danny Gilmore. Dans cette œuvre étonnante, qui oscille entre la comédie romantique et le drame, le scénariste-interprète aborde le sujet du VIH. «La question que je voulais poser aux gens, explique l’acteur, c’est qu’est-ce que vous feriez? Qu’est-ce que vous feriez si vous rencontriez quelqu’un, que vous tombiez amoureux, et que vous appreniez qu’il a le VIH? C’est quoi, la décision que vous prendriez?»

Se déroulant surtout de nuit, le récit suit deux inconnus, pas très friands de partys «bière, chips et limbo», qui se rencontrent sur des balcons voisins, au hasard d’un soir (et de deux fêtes) d’Halloween. L’un est déguisé en lapin, l’autre, en hase. «Je voulais montrer qu’on est de la même espèce. Qu’on est une humanité, souligne le scénariste. Je voulais utiliser la symbolique des masques, de deux personnes qui se rencontrent et qui sont un peu faites l’une pour l’autre. Mais à cause de circonstances extraordinaires, on ne sait pas ce qui va se passer entre elles.» La fin, ouverte, n’apporte du reste pas de réponse au déroulement de cette rencontre faite d’étincelles… «En même temps, c’est un peu le choix du spectateur», souligne Gilmore. Vous pourrez faire le vôtre samedi, à 19h, en regardant la projection de Bec de lièvre (et de cinq autres films) à la Maison de la culture Marie-Uguay.


Danny Gilmore et Hélène Florent, amoureux dans Bec de lièvre / Chasseurs Films